SOS Méditerranée : la Région subventionne les passeurs !

0
1060
La commission permanente du 19 mars 2021 vient confirmer la déliquescence du groupe UDC.

Guillaume Peltier a tenté un petit « coup » politique dont il est coutumier à l’occasion d’un rapport sur le déclassement d’un embranchement ferroviaire dans une zone  industrielle à la demande d’Agglopolys. Ce tronçon faisait toujours partie pour la SNCF de la ligne de Blois à Villefranche sur Cher. Aussitôt le président du groupe UDC s’insurge de voir que la Région ne défend pas les lignes du quotidien.

Michel Chassier a dû lui rappeler que cette ligne était fermée depuis juin 1944 suite au bombardement du viaduc de la Chaussée Saint Victor, et que les voies étaient déposées sur la quasi-totalité de parcours !

Au sujet de subventions à la Cosmétic Valley, nous avons appelé à la vigilance sur le volet  » impliquer les entreprises dans les projets collaboratifs européens. » Il ne faut pas que cela se transforme en porte ouverte vers des délocalisations. Nous avons déjà eu l’exemple avec des programmes en partenariat avec le Maroc pour remplacer la lavande produite en France à moindre coût.

Mais surtout la région Centre-Val de Loire  a décidé de verser une subvention de 50 000 € à SOS Méditerranée.

Une association qui, sous couvert humanitaire, participe en réalité à un véritable trafic d’êtres humains entre l’Afrique et l’Europe.

Il ne s’agit pas en effet de sauver des personnes en péril au milieu de la Méditerranée mais bien d’aller les chercher au plus près des côtes libyennes en étroite relation avec des passeurs sans scrupules, liés aux groupes islamistes, et qui vont recruter leurs victimes jusque dans les villages de l’Afrique subsaharienne.

Il est scandaleux que notre Région se fasse complice de ce trafic qui met en péril ceux qui tentent l’aventure et contribue à déverser sur l’Europe de faux réfugiés dont la charge devient insupportable pour notre système social comme pour notre système de santé.

Seul le groupe Rassemblement national a eu le courage de s’y opposer, le groupe UDC a voté pour, à l’exception de Guillaume Peltier, pris d’un soudain remords, qui est revenu sur son vote.

Mais cela n’a pas posé le moindre problème à Nicolas Forissier, tête de liste LR pour les élections régionales.

Les électeurs doivent le savoir.

LAISSEZ VOTRE MESSAGE