Le RNCVL présent sur tous les dossiers, le Président Bonneau fragilisé.

188
Communiqué du Groupe Rassemblement National au conseil régional Centre-Val de Loire.

Lors d’une session chargée, le Groupe Rassemblement national a été présent sur tous les dossiers : budget, aide aux éleveurs, jeunesse, sport, commerce.

Michel Chassier a été le seul à poser les vraies questions sur la dernière décision modificative au budget 2018 : à l’évidence certaines dépenses n’étaient pas financées, et il faut emprunter 10,8 millions d’euros supplémentaires pour boucler le budget.

Quant au débat d’orientations pour 2019 la majorité aujourd’hui fragilisée donne l’impression qu’elle ne sait pas où elle va en l’absence de toute proposition. La dissidence de deux élus « en marche » rend François Bonneau encore plus dépendant des écologistes, qui le font bien sentir, avec une scène surréaliste à l’occasion d’un vœu sur le climat en fin de session.

Le Rassemblement national a soutenu l’aide aux éleveurs prévue en 2019, tout en l’estimant insuffisante et en regrettant l’absence d’une aide d’urgence.

Dans le domaine du sport, le RN a proposé un amendement pour lutter contre la radicalisation, refusé par l’ensemble de la gauche, et un vœu pour soutenir la démarche du CNOSF, finalement voté à l’unanimité.

En fin de séance les écologistes ont présenté un vœu délirant sur la mobilisation pour le climat, demandant que l’Union européenne y consacre un budget de 100 milliards d’euros par an. Sachant que le budget actuel de l’UE est de 160 milliards, cela ferait passer la contribution française de 20 à 32 milliards d’euros par an !

Le plus étonnant est que le président Bonneau et son groupe ait accepté de co-signer le vœu, prouvant à quel point il est pris en otage. Il est tout aussi surprenant que Guillaume Peltier ait tenté d’amender le vœu pour le soutenir. Son groupe a fini par s’abstenir, mais le groupe RN a voté contre.

Enfin, cerise sur le gâteau, un vœu contre la radicalisation proposé par l’UDC a été adopté suite à la défection des deux élus LREM qui l’ont voté ! Le groupe RN l’a bien sûr soutenu, sans illusion toutefois sur sa portée car ses auteurs n’ont pas fait preuve jusqu’ici d’une grande détermination en la matière.

Mais le fait que l’UDC soit amenée à proposer ce vœu, après avoir voté le nôtre, montre bien que le Rassemblement national pose les bonnes questions, et apporte les bonnes réponses.

Télécharger le communiqué en version imprimable : Communiqué RNCVDL 2018.10.19 – Le RNCVL présent sur tous les dossiers, le Président Bonneau fragilisé.