Démarche « Open-Data » régionale : Entre incertitudes et manquements.

65
Matthieu Colombier
Matthieu Colombier
Matthieu COLOMBIER :

« La numérisation et le libre-accès doit remettre le peuple au cœur de la société bien que l’open-data serve en premier lieu aux acteurs privés et aux politiques ou institutionnels. Pourtant, réimpliquer les citoyens dans la vie politique reste le seul moyen d’assurer le pluralisme. Les dangers liés à cette démarche ne sont pas évoqués ni même le lieu de stockage des données et les mesures devant en contrôler l’utilisation. Il existe aussi un risque juridique en raison d’une loi reconnue comme trop vaste, élargissant le cadre des données partageables aux e-mails des agents des collectivités. Ainsi, cette démarche nécessite un certain cadre d’intervention afin qu’elle soit structurée et efficace. » Rapport 18.05.07 Démarche Open-Data Régionale – Matthieu COLOMBIER


Stanislas de La Ruffie
Stanislas de La Ruffie
Stanislas de LA RUFFIE :

« Je déplore que l’externalisation de la mission de collecte et de diffusion des données à l’attention de nos concitoyens ne soit à la hauteur des résultats escomptés. Je rappelle que notre groupe, lors de la Commission Permanente de janvier 2018 puis par courrier, a alerté l’exécutif quant à la subvention de 6629 € versée à la « confédération paysanne » pour l’animation de son site internet « Consommer sans OGM en Région Centre » qui n’est plus à jour et dont l’inventaire des producteurs, distributeurs et restaurateurs est loin d’être exhaustif. Dans le même temps, la plateforme « Biocentre » réalise ce travail de manière efficace. Par conséquent, nous réitérons notre demande de suspension de ladite subvention. » Rapport 18.05.07 Démarche Open-Data Régionale – Stanislas de LA RUFFIE