Compte Administratif 2017 : des dépenses de fonctionnement toujours en hausse.

116
Michel Chassier
Michel Chassier
Michel CHASSIER, rapporteur pour le groupe RN :

« Tout d’abord, ce compte administratif mentionne une hausse des charges de fonctionnement induits par de nouvelles compétences (développement économique et transport) ainsi qu’une baisse des investissements concomitante à celle des dotations. Le rythme des engagements diminue sensiblement, avec un taux de réalisation à 86%. En particulier l’investissement conditionné par l’engagement de l’Etat comme c’est le cas sur les trains d’équilibre du territoire (36 M€ reportés), ainsi que pour la rénovation des lycées (10 M€ reportés).

Je préconise ainsi la nécessité d’évaluer la pertinence de nos politiques et d’en mesurer l’efficacité afin d’en éviter une dispersion de moyens. Car soulignons que les ¾ des dépenses présentent un caractère permanent (personnel, lycées, transport, remboursement de la dette…). Côté recettes, la part de la Contribution sur la Valeur Ajoutée des Entreprises est doublée suite au transfert de la compétence transport mais présente dorénavant un caractère évolutif dépendant du contexte économique. Bien qu’il serait opportuniste de profiter de l’attractivité des taux pour emprunter de nouveau, j’alerte sur la nécessité de surveiller notre capacité de désendettement afin d’éviter des économies forcées sur les dépenses de fonctionnement. » Rapport 18.04.01 Compte Administratif et Rapport d’Activité et de Développement Durable – Michel CHASSIER


Gilles Godefroy
Gilles Godefroy
Gilles GODEFROY sur le rapport d’activité et de développement durable :

« Je dénonce le saupoudrage chronique et l’auto-satisfecit de l’exécutif régional sur une politique de développement durable mais surtout, le grand oubli du sujet du nucléaire, structurel et primordial pour notre Région. » Rapport 18.04.01 Compte Administratif et Rapport d’Activité et de Développement Durable – Gilles GODEFROY

 

Le groupe Rassemblement National ayant voté contre le budget 2017, a voté de nouveau contre le compte administratif.