Bilan morose pour les aides économiques régionales.

188
Jean-René Coueille (crédits photo : conseil régional Centre-Val de Loire)
Jean-René Coueille
Jean-René COUEILLE, rapporteur pour le groupe RN :

« Je constate que la hausse des crédits dédiés aux aides économiques n’est dû qu’à l’application de la Loi NOTRe. Les Départements cèdent le développement économique aux Régions. L’argument de la hausse des crédits entre 2016 et 2017 n’est donc pas du fait de l’exécutif régional mais bien lié à ce transfert de compétence. Notre groupe soutien néanmoins les efforts de rationalisation, de simplification et d’optimisation consentis, ainsi que la garantie bancaire apportée par la Banque Populaire d’Investissement auprès des TPE et des PME.

En revanche, nous restons dubitatifs sur la gestion du CAP’Asso. Certaines associations profitent de leurs liens politiques étroits avec la majorité régionale pour financer tout ou partie de leurs emplois associatifs. Quand bien même de nouvelles pourraient bénéficier du dispositif si celui-ci était dégressif et limité dans le temps. Enfin, en Région Centre-Val de Loire, nous peinons à dresser un bilan économique positif – faute d’un taux de chômage qui n’a baissé que de 1% en 4 ans, d’un territoire faiblement attractif pour les jeunes post-BAC et d’un PIB parmi les derniers à l’échelle nationale. » Rapport 18.04.04 Communication sur les Aides Economiques 2017 – Jean-René COUEILLE