Plan d’urgence : Le réseau ferroviaire du quotidien en danger.

160
Michel Chassier
Michel Chassier
Michel CHASSIER, rapporteur pour le groupe FN :

« Cette communication de la Région confirme le constat que nous avons fait depuis fort longtemps. La politique du « tout TGV » qui a mené à l’impasse actuelle est pourtant de la responsabilité des acteurs politiques, et notamment des régions et des grandes villes qui veulent tous avoir leur desserte de ligne à grande vitesse. Cet effort budgétaire supplémentaire que souhaite réaliser l’exécutif socialiste pour sauvegarder le réseau ferroviaire du quotidien risque de faire déraper le budget transport qui frôlera alors les 500 millions d’euros. Enfin, il n’est par ailleurs pas acté que l’Etat acceptera de supporter 50% des investissements nécessaires à ce plan. » Rapport 18.03.02 Communication plan d’urgence ferroviaire – Michel Chassier


Charles de Gevigney
Charles de Gevigney
Charles de GEVIGNEY à propos de la ligne Orléans-Châteauneuf-sur-Loire :

« Les parlementaires qui dans cet hémicycle, n’ont pas de mots assez durs pour taper sur la SNCF devraient se souvenir que ce sont les politiques qui ont décidés du tout TGV. Aussi, le caractère catastrophiste de cet audit sur l’état du réseau régional ne peut que surseoir la ré-ouverture de la ligne Orléans – Châteauneuf. J’appelle donc le Président de la Région à se rapprocher de l’agglomération d’Orléans-Val de Loire compte tenu du fait que cet axe ferroviaire court sur les deux tiers de son territoire et la concerne donc en premier lieu. »