Le Rassemblement National comme seule alternative crédible aux « socialo-écologistes ».

0
161

Commission Permanente du 11 Septembre 2020

LGV POCL : Le serpent de Mer de la politique régionale.

Charles de GEVIGNEY était intervenu en commission pour dénoncer une énième étude de 100 000 € relative au projet de LGV POCL (Paris-Orléans-Clermont-Lyon) n’apportant rien de plus que les précédentes, préférant privilégier l’entretien du réseau du quotidien. Le Vice-Président PS aux transports Philippe FOURNIE était très embarrassé : le projet est également attaqué par les Verts et le groupe faussement nommé « Union de la Droite et du Centre » qui lui fournissait une majorité de rechange est divisé sur le sujet ! En conséquence, l’exécutif a décidé de retirer le rapport de l’ordre du jour ce qui n’a pas empêché Michel CHASSIER d’exprimer ses doutes sur la faisabilité de ce projet, puisque n’étant plus inscrit au schéma national des infrastructures prioritaires. L’élu du Loir-et-Cher a ironisé sur la difficulté de relier Orléans à Bourges en évitant de traverser les terrains de jeux solognots cynégétiques de certains grands noms du CAC 40.

Assises internationales du journalisme : Le RN réclame l’intervention de la Chambre Régionale des Comptes !

En février 2020, nous nous étions abstenus au rapport N°20.01.02.78 relatif au contenu des Assises internationales du journalisme, en soulignant le manque de pluralisme, comme en 2019. En raison du confinement, l’édition 2020 prévue en avril a été reportée en octobre. Le thème a changé : ce devait être « La responsabilité des journalistes et des médias face aux questions posées par l’urgence climatique » et ce sera donc « Informer aux temps de la Covid ». Mais au jour même où nous devons voter la subvention, la page internet présentant le programme est vide, et en dépit d’un format réduit avec moins d’intervenants, sans public présent, le budget présenté est un copier-coller de l’an dernier. L’association bénéficiaire étant tenue de présenter sous 6 semaines suivant la fin de l’opération un état récapitulatif des dépenses et des pièces justificatives que nous avons demandé à consulter. Mais ce qui nous a été fourni une heure avant la commission thématique est loin d’en constituer l’intégralité : un simple bilan prévisionnel où chaque ligne comptable est établie au millier d’euro près ! Suite à ces sérieuses failles dans le contrôle des dépenses, Michel CHASSIER décide d’informer le Président BONNEAU qu’il saisira la Chambre Régionale des Comptes. Mal à l’aise, ce dernier s’est contenté de passer au vote et personne n’a souhaité répondre. Bien sûr nous avons été les seuls à voter contre !

Epreuves équestres JO 2024 : La région Centre-Val de Loire prend du galop.

Michel CHASSIER a profité d’un rapport relatif au soutien des centres équestres régionaux pour interroger le Président au sujet de la demande, que nous avions soutenue, d’organiser les épreuves équestres des jeux olympiques de 2024 à Lamotte-Beuvron, qui dispose déjà des installations sportives nécessaires. Bien que le comité d’organisation n’y fût pas favorable, François BONNEAU nous confirme, l’un des deux autres sites ayant été abandonné, que cela renforce les chances de Lamotte-Beuvron et que la Région continue de soutenir le dossier.

Lycées : Un mode de chauffage qui pose question.

Les objectifs du contrat de performance énergétique évalués dans le rapport annuel (N°20.07.11.50) n’étant pas atteints (29% d’économie d’énergie globale au lieu de 42%), Efficentre verse à nouveau une pénalité à la Région. Michel CHASSIER s’interroge : pourquoi la consommation de bois, après un pic en 2013, a régulièrement diminué en valeur absolue et en pourcentage alors que cette énergie est soutenue par la Région ? Au regard de ce qui nous est dit dans les CA des Lycées, il semble que les chaudières bois posent des problèmes de fonctionnement et de maintenance, ce qui nous est confirmé par l’exécutif. Nous pensons qu’il est préférable de privilégier des chaufferies type réseau de chaleur comme à Blois où les établissements (lycées, hôpital) peuvent se raccorder, plutôt que des chaudières bois dans les lycées qui ne disposent pas d’un technicien sur place.

Halte au millefeuille territorial.

Suite aux observations et au vote de Stanislas de LA RUFFIE en commission, nous avons voté contre une subvention de 66 000 € à une association qui se propose de « diffuser l’information auprès des structures pouvant accueillir des services civiques sur le territoire de Beauce Gâtinais en Pithiverais » (rapport N°20.07.26.64), ce qui revient à créer pratiquement un emploi à temps plein (0,95 ETP). Nous estimons que les collectivités locales, services préfectoraux, Pôle Emploi et de nombreux autres organismes peuvent parfaitement diffuser cette information, par ailleurs disponible sur Internet… Là encore, pas de réponse, on passe au vote directement et nous sommes les seuls à voter contre !

Enfin, notons que nous avons été les seuls à voter également contre les subventions habituelles à BIP TV et TV Tours, de même que nous avons voté contre les projets relevant de la coopération internationale relevant de l’Etat, à l’exception d’une aide humanitaire d’urgence à destination du Liban. Guillaume PELTIER, absent durant la quasi-totalité de la commission, n’a pas dit un mot, et son groupe a voté une fois encore 100% des rapports !

LAISSEZ VOTRE MESSAGE