Vœux fin de session : Les « écologistes » réclament l’asile, le FN leur répond.

Daniel FRACZAK s'est chargé de rappeler aux "écologistes" que la France n'avait pas vocation à accueillir "toute la misère du monde".

165

Le groupe « écologiste » a proposé un vœu visant à demander à travers le conseil régional, (qui n’a aucune compétence directe en la matière) au Gouvernement de revenir sur les nouvelles dispositions du projet de loi Asile et Immigration actuellement discuté à l’Assemblée Nationale.

Vœu Ecologistes – Politique de l’Asile et de l’Immigration

Daniel FRACZAK leur a répondu, au nom du groupe Front National, que l’Europe, au delà de la France était déjà en proie à une vague migratoire sans précédent, autant pourvue de clandestins économiques africains que de réfugiés fuyant les théâtres de guerres et issus de pays déstabilisés par les politiques menées par les Etats-Unis avec la complicité de Sarközy et puis de Hollande.

Entre pompes aspirantes et maintien illégal sur le territoire

Par ailleurs, cette submersion de clandestins s’est accentuée par la porosité des frontières de l’espace Schengen, l’absence de contrôles aux frontières nationales, ainsi que par l’abondance d’avantages sociaux dont profitent les néo-arrivants au détriment des nationaux : Aide Médicale d’Etat et Allocation Temporaire d’Attente pour ne citer que les principales.

L’élu FN n’a pas manqué de rappeler que les déboutés du droit d’asile sont rarement raccompagnés chez eux, vivant dans l’irrégularité sur le territoire, soutenus par les associations immigrationnistes, elles-mêmes subventionnées par l’Etat et les collectivités. Une situation incontrôlable qui a pour conséquence de dévoyer toute politique légale d’immigration quand bien même la France accuse déjà 10 millions de personnes en situation précaire dont 6 millions de chômeurs.

Enfin, les Français seraient-ils enclins à accepter ce fardeau supplémentaire si la question leur était posée ? Nous en doutons fortement et pour toutes ces raisons, notre groupe votera CONTRE ce vœu. Réponse au Voeu Ecologistes Politique de l’Asile et de l’Immigration – Daniel FRACZAK

Guillaume Peltier a préféré ne pas intervenir, conscient certainement des différences de sensibilité à l’intérieur de son groupe.
Encore une fois les socialistes ont suivi les écologistes, dont ils ont besoin pour conserver la majorité pour faire adopter ce vœu, qui heureusement n’aura aucun effet.